Retour

Scène d'arnaque

Profil du manipulateur

Profil du manipulateur

3 / 7

Qui sont les manipulateurs?

Portrait robot du manipulateur

En amour, on trouve parfois la perle rare, mais il arrive aussi que l’on tombe sur un mauvais numéro. Pervers narcissiques, harceleurs, manipulateurs : des synonymes qui désignent des personnes qui sont prêtes à faire croire au paradis amoureux, mais dont les intentions sont bien loin du conte de fées.

Qui sont les manipulateurs au juste? Selon le Dr Gilles Chamberland, psychiatre, ils peuvent être classés en deux catégories. Il y a, d’une part, les antisociaux. Ces personnes, souffrant d’un trouble de la personnalité, exploitent les autres sans avoir la moindre implication émotionnelle. L’une de leurs caractéristiques principales est le manque d’empathie. Après avoir réussi leur entreprise de séduction auprès de la personne ciblée, ils vont entamer une relation avec elle fondamentalement basée sur ce qu’ils peuvent en retirer pour leur propre bénéfice, souvent pour de l’argent ou des faveurs. Les antisociaux ont un côté très calculateur et cherchent à obtenir quelque chose de la part de l’être « aimé ». Ils n’hésitent pas à culpabiliser l’autre s’ils n’arrivent pas à leurs fins. Ils ne sont pas dénués de charme, bien au contraire. Toutefois, ils vont y aller d’une analyse froide pour savoir ce que l’autre s’attend à recevoir. De cette manière, ils peuvent utiliser la meilleure stratégie pour séduire l’autre et, éventuellement, obtenir ce dont ils ont besoin. Et lorsque la relation ne leur rapporte plus rien, ils peuvent laisser tomber leur conjoint ou conjointe abruptement, sans égard pour ses sentiments.

La seconde catégorie concerne les individus qui souffrent d’un trouble de la personnalité limite. Les caractéristiques de ce trouble sont une grande impulsivité et des émotions sous le signe de l’instabilité. En théorie, il s’agit de personnes qui ont un grand vide à combler et veulent constamment être rassurées sur leur image. Ces manipulateurs ont tendance à idéaliser l’autre et à avoir, en retour, des attentes démesurées face à l’être aimé, ce qui peut conduire à des dérapages. Ils vont faire tout en leur pouvoir pour être aimés de l’autre et vont faire en sorte de s’adapter à ses désirs, de jouer un rôle, en quelque sorte, pour correspondre à ses attentes. Selon le style de vie de la personne convoitée, ils n’hésiteront pas à devenir plus sportifs, musiciens ou intellectuels. Pour la personne visée, c’est un rêve devenu réalité, le prince charmant (ou la charmante princesse) incarné. Une utopie qui peut rapidement basculer. Les attentes du manipulateur (ou de la manipulatrice) sont si grandes qu’il est impossible pour son ou sa partenaire des les combler à la longue, une situation qui peut engendrer des manifestations de violence psychologique. Le manipulateur fait porter le poids de sa déception à l’autre par des reproches ou des critiques. Si la relation ne fonctionne pas, c’est l’autre qui est à blâmer.

Bien entendu, il ne faut pas généraliser; il ne suffit pas de souffrir de troubles de la personnalité pour être incapable de vivre une saine relation amoureuse. Sans compter qu’il existe des personnes tout simplement animées de mauvaises intentions, consciemment ou non, narcissiques au possible, pour qui seul leur intérêt importe.